FrenchEnglish

MAP - Marché aux Puces de Paris Saint-Ouen

Catalogue des Puces

Lampadaire Pied Bois Doré Feuille 24 Carats - Abat-jour Percale - Époque : Fin XIXème

Disponibilité :

EN STOCK

4.200,00

Boutique:  Py Antics

Lampadaire Pied Bois Doré Feuille 24 Carats – Abat-jour Percale – Époque : Fin XIXème

  Poser une question

85 rue des Rosiers, Marché BIRON - Stand 55 Allée 1, Saint-Ouen, France - 93400
pyantics@gmail.com
+33 6 14 79 14 07

Magnifique lampadaire composé d’un pied ancien en bois de chêne sculpté à décor d’une nymphe à demi nue tête et bras levé au ciel repoussant l’amour avec une torche, sous le regard joyeux de trois satyres aux visages lubriques formant la base du pied.
Époque : Fin XIXème

Dimensions : Hauteur totale : 190cm

Dimensions pied : Hauteur : 152cm x L :26cm

Dimensions abat-jour : Hauteur : 37,5cm – Diamètre haut : 40cm – Diamètre bas : 59cm
Cette pièce a été entièrement redoré à la feuille d’or 24carats par l’atelier Henda Bayoudh dans le respect et le savoir-faire artisanal.
Ce magnifique pied de lampe ancien est rehaussé par un somptueux abat-jour en percale de couleur noir/or, réalisé de manière traditionnelle, dans un esprit résolument couture et agrémenté de finitions sobres.

Il a été électrifiée par Monsieur Gilles Plas de la SARL VCR, montage fil soie or et douille laitonnée.
Cette pièce unique est un hommage à Victor, Florence Pollet (1811-1882), peintre d’histoire, aquarelliste et graveur au burin français, auteur de la très belle aquarelle intitulée « Nymphe repoussant l’Amour avec une torche ».
Les nymphes étaient des divinités secondaires au même titre que les satyres

Elles étaient filles de Zeus selon Homère (aède du VIIIème s. av. J.C), ou nées de gouttes de sang d’Ouranos (Uranus dieu du ciel).
Leur rôle était de s’occuper des animaux et des plantes. Elles veillaient sur les jeunes filles et les fiancés. Les nymphes étaient pour la plupart bienveillantes.

Ces demi-déesses avaient une beauté et un charme naturel qui attiraient les satyres, ces sombres personnages…

 

Ces êtres peuplaient les bois, ainsi que les montagnes. Considérés comme démons, ils étaient comparables à des lutins ou autres farfadets. 

Ils s’amusaient à effrayer les bergers. Ils étaient paresseux et lâches, ils couraient après les nymphes, tout en jouant de la double-flûte. 
Les satyres sont connus pour faire partie des compagnons de Dionysos (dieu du vin et de la fête). Ils sont réputés pour être laids et assez barbus.

Leur côté bestial est traduit par leurs oreilles pointues, leurs larges bouches et leurs queues.

Disponibilité :

EN STOCK

Lieux

Siècle

Style

Type d'Objet

,

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.

Partagez cette fiche :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Retour haut de page